Julien Barbier

Ton premier vol :

En 2001, à l’âge de 13 ans, j’ai emprunté le matériel de mon père pour aller faire du gonflage, seul… Je ne connaissais pas grand-chose à l’aérologie. J’ai eu la mauvaise idée de gonfler l’aile sans l’accrocher à la sellette : je la tenais donc avec mes mains. Tout à coup, une rafale a soulevé l’aile d’une vingtaine de mètres au dessus du sol… je suis redescendu quelques secondes plus tard. J’ai eu la peur de ma vie, mais les sensations étaient incroyables!!

Tes conseils de pilote :

Quelle que soit notre pratique du paramoteur (balade, compétition, …), restons curieux de découvrir d’autres manières de voler, d’autres manières de piloter. Cette ouverture nous amène, in fine, à voler en se faisant plaisir, avec un niveau de sécurité renforcé à mesure des vols. Ce sont, à mon sens, deux dimensions essentielles !

Tes envies :

Développer un nouveau projet insolite un lien avec avec le paramoteur, mais pas que 😉

Tes points forts :

La régul’, l’économie pure et l’économie distance.

Tes points faibles :

Je dois encore progresser en prévisions aérologiques.

Ton Palmarès :

  • 2010 : traversée du Chili en paramoteur ; 6 mois ; 4 600 km;
  • 2012-2014 : 4ème place en individuel aux championnats du monde – décollage à pieds, monoplace;
  • 2016 : vice-champion du monde en individuel – décollage à pieds, monoplace;
  • 2017 : tentative de record du monde de vol en altitude en charriot monoplace (en cours d’homologation par la FAI au 13/11/2017)

Ton matériel:

  • Hadron XX 18
  • Miniplane Top 80