Pierre Lefebvre

La passion du vol m’a été transmise par mon père, lui même pilote depuis une trentaine d’années. Très attiré par ce merveilleux endroit qu’est le ciel, et pressé de le rejoindre en l’air, je commence à gonfler un parapente vers l’age de 7ans avant de faire mes premiers vols solo à 8ans. Né et grandissant sur la côte ouest à La Rochelle, les dénivelés étant inexistant, je vol peu, les vacances étant les seules occasions me permettant de me mettre en l’air. A 15ans je passe mon brevet ULM pendulaire car mon père possède une machine. Je peux enfin commencer à voler plus régulièrement. Je passe l’emport passager et emmène mes copain d’école voler le WE. Après une longue pause forcé de plusieurs année dût au travail et à l’entrée dans la vie active, je décide de passer mon brevet paramoteur en 2011. Le virus reprend ces droits et à partir de ce moment je ne pourrais plus me passer de voler.

Je commence la compétition paramoteur en 2012 avec un Championnat régional à CHENAY, où je termine 5e. Encouragé par ce résultat, par les membres de mon club AERO-FOCUS ainsi que d’autres amis pilotes, je décide de m’inscrire au championnat de France de MONDREVILLE l’année d’après, où je termine 21e.

Le Slalom et en pleine évolution et je trouve fascinant la manière dont les pilotes zig-zag autour des pylones. J’ai toujours aimé l’aspect technique dans le pilotage, quelque soit la machine. Petit à petit je commence à m’entrainer dans cette discipline et progresse de façon encourageante.

En 2014, retour sur le championnat de France de Loudun où je termine 18e.

Cette même année je me lance dans la compétition slalom où je commence à batailler au bas du classement pour finalement terminer 7e au classement général de fin de saison.

Satisfait de mes performances, je fais évoluer mon matériel et continu de progresser dans le classement pour finalement être sélectionné en 2015 pour participé au championnat du monde de slalom au côté de l’équipe de France. C’est un rêve qui se réalise pour moi. Grâce au soutien de notre team TST RACING (composé d’Alexandre Mateos, François Blanc et Marie Liepmann) que nous venons de mettre en place, mais également de MacFly au travers de Jean Mateos pour la partie mécanique (chassis titane équipé du Polini Thor250), je termine 13e de la catégorie thermique et 1er de la catégorie électrique.

Aujourd’hui, c’est avec beaucoup de fierté que je rejoins le Team Pilotes Dudek, et grace à leurs ailes compétitives que sont la Hadron XX 18 et Snake XX 15 j’espère continuer de progresser dans le classement de la compétition Classique et Slalom.